Nuits blanches
16130
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-16130,bridge-core-1.0.7,locale-fr-fr,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Nuits blanches

Exposition

Pour sa rentrée artistique, l’espace d’art ARTORIUM a donné carte blanche à Lamia BELLOUL, une jeune artiste bourrée de talent, qui  a présenté en exclusivité son nouveau travail du 20 septembre au 20 novembre à ARTORIUM au 4 rue Al Imam Mouslim à l’Oasis à Casablanca.

L’espace d’art ARTORIUM a eu le plaisir de présenter Nuits blanches une exposition de la jeune artiste au grand avenir Lamia BELLOUL. L’artiste y a dévoilé différents travaux passant de la toile au papier et de l’aquarelle à la colle de peau montrant toute la diversité de sa création et racontant tout son parcours.

« Pénétrer dans l’univers de Lamia BELLOUL est une aventure infinie. On s’y introduit comme on arpenterait des sentiers labyrinthiques. Un labyrinthe qui, une fois sillonné, s’avère sans énigme, mais qui par ailleurs, réserve à notre regard une panoplie de surprises. Avouons-le dès l’abord : l’œuvre qui ne surprend pas par sa charge multiple, comme l notait si bien Apollinaire, ne creuse pas chez le regardeur cette grotte de sensations qu’on appelle communément goût esthétique » explique le critique d’art Farid Zahi.

Car l’œuvre de Lamia BELLOUL est un dédale entre des envies, souvent assouvies sur le champ, et des émotions, tantôt imperceptibles tantôt bien apparentes. Lorsqu’elle crée elle se dévoile et se découvre à la fois, pénétrant dans ce qu’il y a de plus intime en elle et divulguant ce qui, jusqu’alors, était ancré dans son inconscient.