Le saviez-vous? … Une affaire de sourcils
16939
post-template-default,single,single-post,postid-16939,single-format-standard,bridge-core-1.0.7,locale-fr-fr,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Le saviez-vous? … Une affaire de sourcils

News Artsy

Le saviez-vous? … Une affaire de sourcils

Chaque semaine, nous vous proposerons des faits insolites sur vos œuvres et artistes préférés.

Une affaire de sourcils…

La Joconde, ou Mona Lisa, est une des œuvres les plus emblématiques de Léonard de Vinci. Elle a été peinte au XVIe Siècle. Il s’agit du portrait d’une jeune femme, sur fond de paysage montagneux.
Mais saviez-vous qu’elle était dépourvue de sourcils et de cils ?
Vous ne l’aviez sans doute pas remarqué, mais où sont-ils donc passés ?

Pascal Cotte, directeur de la société Lumière Technology, a mis au point un appareil photo capable de mesurer les spectres lumineux infrarouges et uultraviolets des tableaux afin de prouver en 2007 que la version originale de La Joconde avait initialement des sourcils et des cils qui ont disparu au fil du temps sous l’effet du vieillissement de la peinture à l’huile.

 

Grâce à la plus ancienne copie connue de La Joconde, à admirer au Musée du Prado à Madrid, on peut deviner la version originale, bien que l’absence de cils et de sourcils ne change rien à son regard caractéristique, qui vous suit quel que soit l’endroit depuis lequel vous l’observez.
Finalement la Joconde n’est pas à l’abri du temps, comme nous tous.

À la semaine prochaine pour un nouveau fait insolite sur vos œuvres préférées.

No Comments

Post A Comment