Deux solo show à découvrir à Casablanca!
17645
post-template-default,single,single-post,postid-17645,single-format-standard,bridge-core-1.0.7,cookies-not-set,locale-fr-fr,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Deux solo show à découvrir à Casablanca!

News Artsy

Deux solo show à découvrir à Casablanca!

C’est vendredi et vendredi c’est le jour de la news artsy !
Aujourd’hui on vous parle de deux artistes qui s’illustrent dans le domaine des arts plastiques et qui présenteront chacun un solo show à Casablanca.
Le premier est l’artiste Adil Kounouki qui dès son plus jeune âge, a été attiré par les arts plastiques. A cinq ans, avec une craie et une ardoise, il reproduit les images qu’il trouve dans les manuels scolaires. Tout en découvrant la musique, la danse, il crée de manière quasi automatique, instantanée, en puisant son inspiration dans son environnement proche. Il étudie les techniques de dessin et de peinture à l’Ecole des Beaux-Arts de Tetouan et s’intéresse à la photographie, à la vidéo et à l’art conceptuel. Il détourne les matériaux et les objets qu’il croise dans son quotidien et qui lui permettent de donner vie à ses idées (affiches, pages de magazines, pochettes de vinyles etc.). Influencé par la pensée de Krishnamurti, la démarche créative d’Adil s’inscrit dans ce que le penseur appelle « l’attention vigilante de chaque instant ». Seul le présent existe, la conscience ouverte et l’éveil de tous les sens permettent la création. Il présentera son tout premier solo show à la Galerie Venice cadre de Casablanca très prochainement.
Le second Abouelouakar Mohamed, s’est consacré à la peinture après une riche carrière au cinéma. De 1966 à 1973, l’artiste a poursuivi des études supérieures à l’Institut national de la cinématographie de Moscou. Son expérience du 7ème art a beaucoup marqué ses œuvres peintes, dans lesquelles les compositions sont savamment orchestrées, mises en scène, théâtralisées. Dans les années 1980, où l’artiste a commencé à travailler et à vivre par alternance entre le Maroc et la Russie, sont apparus et, depuis les années 1990, ont gagné en ampleur, les thèmes et les formes de sa propre mythologie qui allaient devenir la marque singulière de sa création picturale.
Les tableaux de Mohamed Abouelouakar sont influencés par le lyrisme russe et la miniature byzantine. Nombre de ses anciens tableaux se caractérisent par des couleurs vives et un foisonnement de figures qui ne laissent pas une parcelle de la toile sans traitement.
Une monographie intitulée L’œuvre en mouvement, dédiée au travail de Mohamed Abouelouakar, est éditée par la galerie d’art L’Atelier 21 à l’occasion de son exposition qui se déroulera du 15 décembre 2020 au 16 janvier 2021.
Quant à nous on se retouvera la semaine prochaine pour toujours plus de news artsy !
No Comments

Post A Comment