Le saviez-vous ? … Histoire de l’autoportrait
18740
post-template-default,single,single-post,postid-18740,single-format-standard,bridge-core-1.0.7,cookies-not-set,locale-fr-fr,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Le saviez-vous ? … Histoire de l’autoportrait

News Artsy

Le saviez-vous ? … Histoire de l’autoportrait

L’autoportrait est une représentation picturale où le peintre se représente lui-même. Connu depuis l’Antiquité, ce genre de représentation s’est imposée peu à peu.
Tout d’abord au 14ème siècle, l’autoportrait apparaît discrètement dans certaines peintures à la façon d’une signature, perdu parmi d’autres personnages ou caché dans une scène.

Puis, au 17ème siècle, la série d’autoportraits de Rembrandt (peinte entre ses 22 ans et les quinze jours précédents sa mort) ressemble à une autoanalyse. Tous les détails narratifs du tableau sont supprimés (fond neutre) au profit de l’expression du peintre, reflet de sa vie intérieure. Ces portraits « de lui-même », comme on disait à l’époque car le terme « autoportrait » n’existait pas, ressemblent à un journal intime : un peintre communiquant avec lui-même à travers sa peinture.

Dans la lignée des autoportraits de Rembrandt, apparaissent ceux de Van Gogh qui, à la façon du style expressionniste de la fin du 19ème siècle, explore son identité intérieure entre 1887 et 1889. Dès lors, l’autoportrait est l’occasion pour le peintre de raconter son histoire. Le but n’est plus de dépeindre leur statut social comme le faisaient leurs prédécesseurs, mais plutôt pour les artistes de dévoiler une partie intime de leur vie ou de leur personnalité.

No Comments

Post A Comment