Le saviez-vous ? … Une inspiration insolite
17541
post-template-default,single,single-post,postid-17541,single-format-standard,bridge-core-1.0.7,locale-fr-fr,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Le saviez-vous ? … Une inspiration insolite

News Artsy

Le saviez-vous ? … Une inspiration insolite

S’il n’a pas toujours eu la place qu’il méritait, par le choix de sujets jugés peu intéressants, Pissarro a fortement contribué au mouvement impressionniste et il est aujourd’hui considéré, à juste titre, comme l’un des pères de ce mouvement.
Ses toiles représentant de grands boulevards parisiens font partie des œuvres maîtresses de la production de cet artiste. Elles résultent d’une maladie qui l’a longtemps affligé, la dacryocystite, ou obstruction des voies lacrymales.
En effet, avant sa maladie, il était surtout reconnu pour ses toiles campagnardes. Mais à 58 ans, sa condition le force à quitter la campagne pour se réfugier dans différents appartements sombres de Paris, pourtant Ville Lumière.
Évitant le soleil, car il était ébloui par la lumière, Pissarro ne pouvait peindre que les jours de brouillard, heureusement assez fréquents à Paris, ou encore tard le soir ou très tôt le matin. Quand le moment arrivait, il se mettait à la fenêtre, à l’écart de la lumière, et commençait à peindre.
Comme l’explique François-Marc Gagnon, historien de l’art à l’université Concordia : « À l’époque, on faisait des vues de rues de ville, mais au niveau de la rue. Lui, il est en appartement, il est au-dessus, il fait des vues en plongée, que l’on retrouve maintenant dans le cinéma, qui ont eu une influence énorme sur la façon de voir les places publiques. »
Sa maladie aura finalement eu un impact considérable sur ses sujets et sa manière de peindre mais, aussi, sur l’influence de Pissarro sur la peinture moderne.
36 Comments