La News Artsy
15398
page-template,page-template-blog-masonry-date-in-image,page-template-blog-masonry-date-in-image-php,page,page-id-15398,bridge-core-1.0.7,cookies-not-set,locale-fr-fr,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

La News Artsy

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18707" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628485601005{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Le musée national Reina Sofía à Madrid présente une exposition d’art contemporain marocain intitulée "Trilogie marocaine 1950-2020", du 31 mars au 27 septembre 2021. Plus de 200 œuvres d’artistes contemporains constituent le parcours chronologique de l’exposition, avec entre autres Mohamed Melehi, Ahmed Cherkaoui, Mohamed Chabâa, Farid Belkahia, Mohamed Hamidi, Mohamed Ataallah et Mustapha Hafid qui ont profondément transformé l'éducation artistique marocaine à l'École des Beaux-Arts de Casablanca. Cette rétrospective d'art a pour ambition de permettre au public espagnol de mieux connaitre la vivacité et l’inventivité de la scène artistique marocaine, indique un communiqué de la Fondation nationale des musées (FNM). Une seconde exposition « Autour des colonnes d’Hercule », prévue en 2022 et organisée par la FNM et le musée national d’Archéologie à Madrid, présentera la relation historique entre ces deux pays de la Méditerranée, dont les influences communes et les rapports sont remarquables sur les différentes collections archéologiques. [/vc_column_text][vc_single_image image="18706" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628485667479{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18712" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628485630886{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18725" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628681467701{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Le style de Mark Rothko est un mystère dans l'histoire de la peinture du 20ème siècle. Le plus étrange dans son art, c'est que la présence y coexiste avec le retrait : absence de sujet, de thème, de motif, et aussi absence du moi. Rothko réussit ce tour de force : rendre équivalentes l'absence et la présence. Rothko est un peintre américain classé parmi les représentants de l'expressionnisme abstrait américain, mais il refusait cette catégorisation car il estime que les formes qu'il montre sont organiques, vivantes. Dans les années 60, ses toiles virent vers le noir. Les gris foncés et les presques noirs commencèrent à dominer sa palette, ce que certains considèrent comme un présage de son suicide, pendant l’hiver de 1970. D'ailleurs, son dernier tableau est une composition de rouges sang criards. Le tableau "Orange, Red, Yellow" (1961) de Rothko est parmi les œuvres les plus chères vendues aux enchères pour 86.9 millions de dollars US à New York en 2012. [/vc_column_text][vc_single_image image="18727" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628681492619{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18726" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628681477938{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18197" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1622293592123{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Le musée national Reina Sofía à Madrid présente une exposition d’art contemporain marocain intitulée "Trilogie marocaine 1950-2020", du 31 mars au 27 septembre 2021. Plus de 200 œuvres d’artistes contemporains constituent le parcours chronologique de l’exposition, avec entre autres Mohamed Melehi, Ahmed Cherkaoui, Mohamed Chabâa, Farid Belkahia, Mohamed Hamidi, Mohamed Ataallah et Mustapha Hafid qui ont profondément transformé l'éducation artistique marocaine à l'École des Beaux-Arts de Casablanca. Cette rétrospective d'art a pour ambition de permettre au public espagnol de mieux connaitre la vivacité et l’inventivité de la scène artistique marocaine, indique un communiqué de la Fondation nationale des musées (FNM). Une seconde exposition « Autour des colonnes d’Hercule », prévue en 2022 et organisée par la FNM et le musée national d’Archéologie à Madrid, présentera la relation historique entre ces deux pays de la Méditerranée, dont les influences communes et les rapports sont remarquables sur les différentes collections archéologiques. [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18732" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628686042991{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] La journée mondiale de l'art a lieu chaque année le 15 avril, date choisie en l'honneur de l'anniversaire de Léonard de Vinci. Né en 1452, l'artiste aurait eu 569 ans aujourd'hui ! En tant que symbole de la paix mondiale, de la liberté d'expression, de la tolérance et de la fraternité, Léonard de Vinci témoigne également de l'influence des Beaux-Arts sur d'autres domaines. La journée mondiale de l'art est l'occasion de nourrir sa créativité. Comment ? Il n'y a pas de grand secret. Il suffit d'être curieux et ouvert sur le monde. Qu'est-ce qui vous intéresse en ce moment ? Chercher des réponses, lire, se documenter sur un sujet alimentera votre créativité au quotidien. Happy World Art Day ! [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18731" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628686055875{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18158" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1620732733912{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] L'œuvre numérique "Everydays : the First 5 000 Days" de l'artiste américain Beeple, a été vendue à 63,3 millions de dollars le 11 mars 2021 par la maison d'enchères Christie's à New York. L'œuvre entièrement digitale est un assemblage de dessins et animations réalisés quotidiennement durant 5000 jours d'affilée, affirme Mike Winkelmann, véritable nom de Beeple. Cette œuvre numérique de Beeple est une image mesurant 21 069 pixels de large et 21 069 pixels de long, le résultat d'un collage de 5000 œuvres de l'artiste. Le 1er mai 2007, Mike Winkelmann a entrepris de créer une nouvelle œuvre d'art chaque jour de sa vie, et n'a pas manqué un seul jour depuis près de 14 années. Beaucoup de ses œuvres sont réalisées dans un style plutôt sombre et parfois dérangeant, mettant en scène les dérives de la technologie et du capitalisme. Selon lui, « nous assistons au commencement d’un nouveau chapitre dans l’histoire de l’art, de l’art numérique ». L’art totalement dématérialisé renferme « autant de savoir-faire, de nuances et d’intentions que tout ce qui peut être fait sur un canevas physique », a-t-il affirmé. Enfin, l'artiste américain Beeple s'exprime sur son dernier dessin avec nostalgie en ajoutant que « Le 7 janvier 2021 : j’ai fait ça le 5000e jour du projet. Ça incorpore de nombreux personnages et thèmes que j’ai traité ces dernières années. Je les ai représentés comme des muses entourant un enfant en train de dessiner, en référence à mes premiers dessins quotidiens. Je trouve toujours ça fou de voir ce que ce projet est devenu. » [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18719" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628680174290{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Apparu au début des années 1890, l'Art nouveau ou Modern style est un mouvement artistique de la fin du 19ème et du début du 20ème siècle (vers 1910) qui s'appuie sur l'esthétique des lignes courbes. Né en réaction contre les dérives de l’industrialisation et la reproduction des anciens styles, c'est un mouvement soudain, rapide, qui connaît un développement international. Premier producteur de verre américain au tournant du 20ème siècle, Louis Comfort Tiffany a révolutionné l’utilisation du matériau en le mettant au service de l'Art nouveau. Il a peint, conçu des bijoux et des meubles en créant de superbes vitraux pour les églises et les musées, ainsi que des œuvres à plus petite échelle, qui ont bien vite intégré l’intérieur des ménages américains et européens. Ainsi, l'Art nouveau se caractérise par l'inventivité, la présence de rythmes, couleurs, ornementations inspirés des arbres, des fleurs, des insectes, des animaux, et qui introduisent du sensible dans le décor quotidien. Aussi, il s'agit d'un art qui occupe tout l'espace disponible pour mettre en place un univers personnel considéré comme favorable à l’épanouissement de l'homme moderne à l'aube du 20ème siècle. Avant la Première Guerre Mondiale, l'Art nouveau évolua vers un style plus géométrique, caractéristique du mouvement artistique qui prendra la relève : l'Art déco (1910-1940). [/vc_column_text][vc_single_image image="18718" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628680223148{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18720" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628680183999{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18201" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1622295563336{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Fausse dent au cyanure, paquets de cigarettes dissimulant un appareil photo… Les gadgets utilisés par les services secrets soviétiques ont été mis en vente aux enchères depuis le 13 février dernier, par la maison américaine Julien’s Auctions à Beverly Hills, en Californie. Spécialisée dans les objets liés au monde de la musique, du sport et du cinéma, Julien’s Auctions fait avec ces enchères « un saut sur le marché de la vente historique et nous attendons toutes sortes de collectionneurs du monde entier », explique à l’Agence France-Presse Kody Frederick, un des responsables de la vente. « Beaucoup ont envie d’acquérir des pièces uniques, issues d’une période où le numérique n’existait pas », estime M. Frederick. Une grande partie des objets qui sont mis aux enchères, à la fois sur place et via Internet, était aux mains de vrais agents secrets et est parvenue aux Etats-Unis après la chute du bloc soviétique au début des années 1990. Ils avaient été rassemblés par le Musée du KGB ouvert à New York en janvier 2019 mais qui a fermé ses portes en raison de la pandémie de Covid-19. [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18743" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628686593883{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] L'autoportrait est une représentation picturale où le peintre se représente lui-même. Connu depuis l’Antiquité, ce genre de représentation s’est imposée peu à peu. Tout d’abord au 14ème siècle, l’autoportrait apparaît discrètement dans certaines peintures à la façon d’une signature, perdu parmi d’autres personnages ou caché dans une scène. Puis, au 17ème siècle, la série d’autoportraits de Rembrandt (peinte entre ses 22 ans et les quinze jours précédents sa mort) ressemble à une autoanalyse. Tous les détails narratifs du tableau sont supprimés (fond neutre) au profit de l’expression du peintre, reflet de sa vie intérieure. Ces portraits « de lui-même », comme on disait à l’époque car le terme « autoportrait » n’existait pas, ressemblent à un journal intime : un peintre communiquant avec lui-même à travers sa peinture. Dans la lignée des autoportraits de Rembrandt, apparaissent ceux de Van Gogh qui, à la façon du style expressionniste de la fin du 19ème siècle, explore son identité intérieure entre 1887 et 1889. Dès lors, l'autoportrait est l'occasion pour le peintre de raconter son histoire. Le but n'est plus de dépeindre leur statut social comme le faisaient leurs prédécesseurs, mais plutôt pour les artistes de dévoiler une partie intime de leur vie ou de leur personnalité. [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18741" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628686602256{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18737" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628686377890{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Gerhard Richter est né à Dresde en Allemagne en 1932. C'est un artiste peintre dont l'œuvre est reconnue, depuis les années 1980, " comme une expérience artistique inédite." Considéré comme peintre polymorphe, il aborde des œuvres tantôt figuratives tantôt abstraites. En 2012, il a été sacré l'artiste vivant le plus cher du monde (octobre 2012) puisque l'une de ses œuvres abstraites de 1994 a été vendue 34,2 millions de dollars. Un autre record a été enregistré le 14 mai 2013 mais cette fois avec une œuvre figurative : 'Domplatz, Mailand' 1968 vendue 37,1 M$ par Sotheby's. D'ailleurs, « Richter est l’un des piliers des ventes aux enchères londoniennes », déclare Alex Branczik, responsable de l’art contemporain chez Sotheby’s en Europe. [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18736" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628686386558{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18204" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1622295848086{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Le marché de l'art ne s'est jamais si bien porté ! À l'annonce du confinement en mars dernier, les galeristes ont cru disparaitre. Le tiers menaçait de fermer. Le volume des ventes aux enchères a chuté de 80%. Et puis miracle ! La digitalisation a tout sauvé au point que l’indice de confiance dans le marché de l’art établi par la société d’étude ArtTactic, ayant chuté à 6,4 % en mai, est remonté à près de 45% en novembre. Toutefois, pas simple de convaincre les collectionneurs de se défaire de leurs bijoux en temps de crise. Sauf à y être acculé. Plusieurs musées américains se sont séparés de quelques unes de leurs œuvres. Au rendez-vous : les vieux réflexes spéculatifs. L'impact du coronavirus a accéléré les ventes en ligne : les ventes aux enchères en ligne de Christie's, Sotheby's et Phillips ont généré 370 millions de dollars (329,3 millions d’euros) au cours du premier semestre 2020, soit 436% de plus que pour la même période en 2019 ! Les ventes en ligne ont représenté 28,3% du total des ventes de ces trois acteurs au cours du premier semestre 2020, contre seulement 1,2 % en 2019. (Source Etude Hiscox : Marché de l'art en ligne, 2020). [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...