La News Artsy
15398
page-template,page-template-blog-masonry-date-in-image,page-template-blog-masonry-date-in-image-php,page,page-id-15398,bridge-core-1.0.7,locale-fr-fr,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

La News Artsy

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="19087" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1638011347396{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Le Land Art utilise le cadre et les matériaux de la nature pour former des paysages somptueux et sensibilise sur la préservation de notre environnement. ➡️ Robert Smithson, s'impose comme le théoricien du Land Art et devient la figure emblématique de cette tendance artistique. ➡️ Dennis Oppenheim, travaille dans un espace esthétique ouvert et en changement. ➡️ Richard Long, déplace les matériaux (souvent à la main), donnant à son œuvre à la fois un rapport au paysage et une échelle humaine.   [/vc_column_text][vc_single_image image="19086" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1638011358518{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="19084" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1638011372080{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18985" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1636520892229{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Du 11 au 14 novembre 2021 se tiendra la 24ème édition de Paris Photo au Grand Palais Ephémère, conçu par le cabinet international d’architecture Wilmotte & Associés. Cet espace accueillera galeries et éditeurs de premier plan et présentera le meilleur de la création photographique, allant des chefs-d'œuvre vintage et modernes aux dernières tendances contemporaines ainsi qu’une programmation d’expositions, conversations, signatures d’artistes et parcours commentés. Le Grand Palais Ephémère est destiné à accueillir pendant la rénovation du Grand Palais les événements d’art, de mode et de sport. [/vc_column_text][vc_single_image image="18984" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1636520905598{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18846" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634763819060{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Nous assistons à une mise en abyme où l’œuvre se répète à l’intérieur d'elle-même avec le peintre en train de se peindre.  "Autoportrait" (1646) de Johannes Gumpp est le premier du genre. L'artiste autrichien s'y représente trois fois dans une mise en scène assez proche.  "Triple autoportrait" (1960) de Norman Rockwell est hyperréaliste. L'artiste imite au plus près la réalité, presque comme une photographie. En haut à gauche de la toile, ce sont les essais du peintre. Le portrait n'est pas simplement triple, il est multiple ! [/vc_column_text][vc_single_image image="18844" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634763832028{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18853" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634764248140{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] La journée mondiale de la vue a lieu chaque année le deuxième jeudi du mois d'octobre. Vous l'aurez donc deviné, cette année nous la célébrons ce 14 octobre. À cette occasion, faisons un zoom sur ces grands peintres qui ont marqué l'histoire de l'art malgré ou grâce à leurs déficiences visuelles.  Léonard de Vinci souffrait d'un strabisme qui aurait contribué à son sens de la perspective, augmentant son champ de vision et la perception de la profondeur. Son tableau "Salvator Mundi" marque un alignement des yeux caractéristique d'un strabisme.  Vincent van Gogh souffrait de xanthopsie, un trouble de la vision faisant ressortir les couleurs jaunes.  Claude Monet est atteint d'une cataracte en 1908. Sa perception des couleurs se déforme, il voit la nature avec un filtre jaune dans l'œil et des formes imprécises. [/vc_column_text][vc_single_image image="18852" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634764260881{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18851" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634764287602{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18805" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1633624950233{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] En 2017, la Gemäldegalerie Alte Meister de Dresde a entrepris une série d’analyses scientifiques sur le tableau "La Liseuse à la fenêtre" de Vermeer, qui a révélé la présence d’un Cupidon à l’arrière-plan. Cette découverte technique a prouvé que ce n'était pas Vermeer, mais une autre personne qui avait repeint l'image en arrière-plan. La première image du tableau restauré est révélée depuis le 10 septembre dernier dans l’exposition « Johannes Vermeer. On Reflection », dont elle constituera la pièce centrale du musée d'art des Collections nationales de Dresde jusqu'au 2 janvier 2022. [/vc_column_text][vc_single_image image="18806" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1633624965823{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18856" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634764569206{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et à l’initiative de la fondation du Forum d’Assilah, le Moussem Culturel international d’Assilah fait son retour cette année avec une 42ème édition, organisée en deux sessions d'été et d'automne.  La 1ère session s'est tenue du 25 juin au 18 juillet en se consacrant aux arts plastiques avec une série d’activités culturelles et artistiques, notamment des ateliers de peinture murale.  La 2ème session est prévue du 29 octobre au 21 novembre prochain. Elle accueillera des artistes professionnels du Maroc, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe, qui animeront les ateliers de peinture et de gravure. [/vc_column_text][vc_single_image image="18857" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634764584324{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18858" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634764595962{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18795" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1632311838164{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Jugé vulgaire, le sourire a longtemps été banni des arts visuels. Il a fait son apparition à la Renaissance, notamment chez Léonard de Vinci avec le portrait de Mona Lisa, en gardant la bouche close.🙂   [/vc_column_text][vc_single_image image="18797" img_size="medium" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1632311982647{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Au siècle des Lumières, le progrès des soins dentaires rend le sourire acceptable, comme dans les autoportraits d’Élisabeth Vigée Le Brun. [/vc_column_text][vc_single_image image="18796" img_size="medium" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1632311973237{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Andy Warhol a fait du sourire un véritable symbole social. En 1962, il réalise le "Marilyn Diptych" et affiche le sourire dit "hollywoodien" en représentant l'icône d'Hollywood, Marilyn Monroe. [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18867" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634766800031{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] "Les Très Riches Heures du duc de Berry" est un livre manuscrit de la fin du Moyen-Âge. Il s'agit d'un calendrier composé d'images représentant les tâches à accomplir tout au long de l'année, à travers des scènes paysannes, aristocratiques et des éléments d'architectures médiévales remarquables. C'est l'un des plus célèbres manuscrits enluminés. Zoom sur les 3 mois de la saison d'été 👇 ➡️ JUIN est associé aux travaux agricoles illustrés par une scène de fenaison. 🌱 ➡️ JUILLET est le mois des moissons et de la tonte des moutons. 🐑 ➡️ AOÛT met en scène une noble troupe à cheval partant pour la chasse 🐎 C'est l'art de la fauconnerie. 🦅 Le livre manuscrit est actuellement conservé au musée Condé à Chantilly (France). [/vc_column_text][vc_single_image image="18866" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634766833156{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18868" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634766816537{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18707" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628485601005{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Le musée national Reina Sofía à Madrid présente une exposition d’art contemporain marocain intitulée "Trilogie marocaine 1950-2020", du 31 mars au 27 septembre 2021. Plus de 200 œuvres d’artistes contemporains constituent le parcours chronologique de l’exposition, avec entre autres Mohamed Melehi, Ahmed Cherkaoui, Mohamed Chabâa, Farid Belkahia, Mohamed Hamidi, Mohamed Ataallah et Mustapha Hafid qui ont profondément transformé l'éducation artistique marocaine à l'École des Beaux-Arts de Casablanca. Cette rétrospective d'art a pour ambition de permettre au public espagnol de mieux connaitre la vivacité et l’inventivité de la scène artistique marocaine, indique un communiqué de la Fondation nationale des musées (FNM). Une seconde exposition « Autour des colonnes d’Hercule », prévue en 2022 et organisée par la FNM et le musée national d’Archéologie à Madrid, présentera la relation historique entre ces deux pays de la Méditerranée, dont les influences communes et les rapports sont remarquables sur les différentes collections archéologiques. [/vc_column_text][vc_single_image image="18706" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628485667479{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_single_image image="18712" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1628485630886{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern" css=".vc_custom_1575540200441{margin-bottom: 30px !important;}" z_index=""][vc_column width="2/3"][vc_single_image image="18861" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634766218490{margin-bottom: 20px !important;}"][vc_column_text] Atteint d'une double cataracte dès 1908, Claude Monet perd peu à peu la vue et sa perception des couleurs se déforment. 💙💚 En 1899, il peint "Le bassin aux Nymphéas" avant que n'apparaisse sa cataracte : tableau à dominance bleu-vert. 🧡💛 En 1922, Monet peint le même bassin après l'apparition de sa cataracte : tableau à dominance jaune qui indique que la nature est désormais vue avec un filtre jaune dans l'œil et des formes imprécises. [/vc_column_text][vc_single_image image="18862" img_size="large" alignment="center" qode_css_animation="" css=".vc_custom_1634766239987{margin-bottom: 20px !important;}"][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_widget_sidebar sidebar_id="sidebar"][/vc_column][/vc_row]...