Le marché de l’art prend un nouvel envol…
18203
post-template-default,single,single-post,postid-18203,single-format-standard,bridge-core-1.0.7,cookies-not-set,locale-fr-fr,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Le marché de l’art prend un nouvel envol…

News Artsy

Le marché de l’art prend un nouvel envol…

Le marché de l’art ne s’est jamais si bien porté ! À l’annonce du confinement en mars dernier, les galeristes ont cru disparaitre. Le tiers menaçait de fermer. Le volume des ventes aux enchères a chuté de 80%. Et puis miracle ! La digitalisation a tout sauvé au point que l’indice de confiance dans le marché de l’art établi par la société d’étude ArtTactic, ayant chuté à 6,4 % en mai, est remonté à près de 45% en novembre. Toutefois, pas simple de convaincre les collectionneurs de se défaire de leurs bijoux en temps de crise. Sauf à y être acculé. Plusieurs musées américains se sont séparés de quelques unes de leurs œuvres. Au rendez-vous : les vieux réflexes spéculatifs.

L’impact du coronavirus a accéléré les ventes en ligne : les ventes aux enchères en ligne de Christie’s, Sotheby’s et Phillips ont généré 370 millions de dollars (329,3 millions d’euros) au cours du premier semestre 2020, soit 436% de plus que pour la même période en 2019 ! Les ventes en ligne ont représenté 28,3% du total des ventes de ces trois acteurs au cours du premier semestre 2020, contre seulement 1,2 % en 2019. (Source Etude Hiscox : Marché de l’art en ligne, 2020).

No Comments

Post A Comment